Changer
Connexion - Inscription
Game Quid

INFOS GENERALES

Nintendo

Actualités

Le site de Nintendo of Europe sera temporairement indisponible ce soir
05/11/2012 - 12:00
Site et Club Nintendo indisponibles ce soir et demain matin, Catalogue d'Étoiles indisponible pendant deux semaines
En savoir plus :  Voir >>
Les Énigmes du jour de Professeur Layton et le masque des miracles sont désormais disponibles
02/11/2012 - 12:00
Découvrez comment accéder à ces énigmes quotidiennes du Professeur Layton
En savoir plus :  Voir >>
Les téléchargements de la semaine
31/10/2012 - 12:00
Voici les nouveautés à télécharger sur les consoles Nintendo !
En savoir plus :  Voir >>
Obtenez plus de contenu additionnel pour New Super Mario Bros. 2 ou améliorez votre jeu grâce à n
29/10/2012 - 12:00
Découvrez notre article de fond destiné à vous aider à amasser des pièces en toute simplicité...
En savoir plus :  Voir >>
Disponible en magasin et sur le Nintendo eShop dès maintenant : Professeur Layton et le masque des
26/10/2012 - 12:00
L'aventure la plus miraculeuse du Professeur Layton débarque en exclusivité sur Nintendo 3DS et Nintendo 3DS XL
En savoir plus :  Voir >>

Historique

La société « Nintendo Koppaï » a été créée le 23 septembre 1889 par Fusajiro Yamauchi, la petite entreprise artisanale fabrique et commercialise des cartes à jouer et devient rapidement leader sur ce marché au Japon.


Gunpei YokoiAprès plusieurs changements de nom (Yamauchi Nintendo &Co, Marufuku ou bien encore Nintendo Karuda Co) et d’activité (Vente de riz, companies de taxi, gestion d’une chaîne hôtelière…), la société devient « Nintendo Playing Cards » en 1951.


Grace à un contrat avec la société Disney en 1959 Nintendo prend une envergure internationale et entre en bourse en 1962 sous son nom actuel « Nintendo Co. Ltd »


L’arrivée de Gunpei Yokoi, en 1969, à la tête du département « Games » de la firme marque un tournant important pour l’histoire du jeu vidéo.



L'Ultra HandLa première réussite de Gunpei Yokoi n’est pas un jeu vidéo mais un jouet, l’Ultra Hand vendu à 1,2 million d’exemplaire, il s’agissait d’une « extension de main » qui permettait d’attraper les objets hors de portée (Il fait aujourd’hui l’objet d’un jeu Wiiware « Grill with Ultra Hand »)


Début 1970 la marque créée des jeux pour bornes d’arcades et collabore avec Magnavox à la création de l’Odyssey, première console de salon multi-jeux.


Les premières consoles « mono-jeu » de  Nintendo sont commercialisées à partir de 1977 sous le nom de « Color TV Game » et déclinée dans cinq versions, elles rencontreront un certain enthousiasme au près des Japonais, ce qui incitera la firme à continuer dans cette direction.





La véritable révolution commence en 1980 lorsque Gunpei Yokoi crée les « Game & Watch », jeux vidéo portatifs à un et deux écrans qui voient les débuts des personnages cultes de Nintendo, Mario et Donkey Kong. Ces consoles « mono-jeu » sont aujourd’hui devenues des objets de collection et ont même inspiré le design de la DS.
Avec les « Game & Watch » Gunpei Yokoi invente la croix directionnelle ainsi que les boutons « a » et « b » toujours utilisés par les consoles de la marque et assoit la réputation de Nintendo à travers le monde.


En 1982, Nintendo s’installe aux Etats-Unis à New York et Redmond et au Canada où la firme bâtit un centre dédié au jeu vidéo. L’année suivante Nintendo entre sur le premier marché boursier du Japon.



En 1983 la révolution continue avec l’arrivée de la Famicom (Nintendo Entertainment System pour l’Europe et les Etats-Unis) au Japon dans un contexte économique peu propice aux consoles.


En effet, les premiers micro-ordinateurs font leur entrée sur le marché et leurs capacités forcent certains constructeurs de consoles à se retirer. Nintendo réussit à imposer sa Famicom grâce à son prix très attractif  et sa ludothèque imposante (Mario Bros, Metroid, The Legend of Zelda…).


Toujours à la pointe de l’innovation, Nintendo met au point en 1986 le premier périphérique de téléchargement de jeux, le Famicom Disk System.


Fin 1980, Nintendo contrôle 90% du marché des consoles de salon et équipe un ménage sur deux de sa Famicom au Japon, un succès dont sera victime la firme qui fait face à une pénurie de microprocesseurs en 1988.


20 ans après son arrivée chez Nintendo Gunpei Yokoi frappe encore en créant la première console portable de la marque, la Game Boy.
Le succès de la console est du à un prix attractif, une vidéothèque très fournie et surtout une autonomie bien supérieure à ses concurrentes.
La Lynx d’Atari, la Game Gear de Sega ou encore la PC Engine GT de NEC ne pourront rivaliser avec la Game Boy malgré leur technologie plus avancée et leur écran couleur mais Sega et NEC tireront leur épingle du jeu sur le marché de la console de salon avec la Genesis (Megadrive en Europe) et la PC Engine (TurboGrafx 16 pour les USA).


La contre attaque de Nintendo ne se fera pas attendre, en 1990 sort la Super Famicom (Super Nintendo, ou SNES).
Il faudra deux ans à Nintendo pour asseoir la supériorité technologique de la Super Famicom notamment grâce au fameux Mode 7 qui permet d’afficher des graphismes en pseudo 3D et d’augmenter le nombre de couleurs affichées.
F-Zero et Super Mario Kart bénéficieront de cette avancée technologique et deviendront des hits de la console.
Par la suite on notera l’arrivée de grosses licences sur la console, Super Mario World, The Legend of Zelda : a link to the past, Super Metroid, Final Fantasy II, Dragon Quest ou encore Street Fighter II.


En 1993, Nintendo sort une version relookée de la Famicom et continue de distribuer des cartouches jusqu’en 1994, ce qui fera de la Famicom la console à la plus grande durée de vie, avec 11 années d’exploitation.


La même année la firme annule son partenariat avec Sony pour le périphérique CD-ROM de la Super Famicom après que Nintendo ait eu vent de l’utilisation de la technologie développée par Sony pour son propre usage.
La firme annonce la même année de développement d’une nouvelle console :  « Project Reality ».


En 1995, Nintendo totalise 75% du marché des consoles de jeux vidéo et innove de nouveau en lançant au Japon le Stellaview qui permet, grâce-à une connexion satellite, de télécharger des titres sur la Super Famicom.


L'été 1995 verra le premier échec commercial de l'histoire de la marque, la Virtual Boy, une hybride entre console portable et console de salon imaginée par Gunpei Yokoi vendue à 700000 exemplaires aux graphismes monochromes noirs et rouges techniquement dépassés.
Cet échec marquera le début d'une période difficile pour Nintendo, marquée par le décès de Gunpei Yokoi, le divorce avec Square au profit de Sony et le retard de deux ans de la sortie de la Nintendo 64.
Au moment de sa sortie, la Nintendo 64 est déjà dépassée techniquement par la Playstation de Sony.
>Nintendo qui a de plus en plus de mal à conserver ses éditeurs tiers devient premier développeur sur cette plateforme ce qui lui permet d'engranger d'énormes bénéfices notamment avec Super Mario 64 et Mario Kart 64 sans pour autant atteindre les records de vente détenus par Sony.
Contre toute attente, le salut de Nintendo vient de Pocket Monster (Pokemon) dont le succès international sur Game Boy qui relance les ventes de la plateforme et en fait la console la plus vendue de l'époque (détrônée récemment par la DS).
Compte tenu de ce succès, la firme multiplie les améliorations, La Game Boy Pocket (Plus fine), La Game Boy Light (Retro éclairée) et la Game Boy Color se succèdent entre 1994 et 1998.
En 1999, Nintendo annonce sa prochaine console de salon, la Dolphin qui ne sortira qu’en 2001 sous le nom de Gamecube.
Console 128bits concurrente de la Dreamcast de Sega, de la Playstation 2 de Sony et de la Xbox de Microsoft, elle sera la première Nintendo à abandonner le format cartouche au profit d’un autre format natif, le Mini-DVD.
Dès sa sortie, la Gamecube bénéficie d’un catalogue très étoffé, entre les classiques de la marque (Metroid Prime, Mario Kart double Dash) et les jeux au gameplay innovant tels que Pikmin ou Animal Crossing, la console remporte un réel succès tant au près des Gamers que du grand public.


2001 voit aussi arriver l’évolution de la Game Boy, la Game Boy Advance, dotée d’un processeur plus rapide qu’une Super Nintendo, plébiscitée tant par les développeurs que par les joueurs.


En 2002, Nintendo s’associe à Namco et Sega pour créer une carte d’arcade nommée Triforce en hommage à la série Zelda.
En 2003 la Game Boy Advance évolue et devient la Game Boy Advance SP, repliable, alimentée par une batterie rechargeable.


A partir de 2004, Nintendo amorce le renouveau de sa gamme avec la sortie de la Nintendo DS, réelle prouesse technologique réunissant deux écrans dont un tactile, une connexion Wifi, un microphone intégré et la rétrocompatibilité avec les titres de la Game Boy Advance.
Un réel succès pour la marque avec 13 millions d’unités vendues en deux ans.
En 2005, la firme dévoile lors de l’E3 les caractéristiques son projet Revolution rebaptisé Wii lors de sa sortie en 2006.
Il s’agit d’une réelle révolution du gameplay, la Wii et sa Wiimote permettent aux joueurs de s’affranchir des commandes historiques du jeu vidéo, le jeu devient familial, Nintendo invente le Casual gaming le concept de jeu occasionnel, aux antipodes de la tendance Hardcore Gaming sur laquelle Microsoft règne en maitre avec sa Xbox 360.


Les « Hardcore Gamers » ne restent cependant pas sur leur faim, Nintendo leur offre la possibilité via la Virtual Console d’avoir accès aux principaux hits des consoles 8 et 16bits.


La DS se voit relookée et rebaptisée DS Lite fin 2006 avec un design plus fin et épuré, dans le style de la Wii.


Elle se voit dotée d’un appareil photo mais perd sa rétrocompatibilité Game Boy en 2008 sous le nom de DSi.


>En 2010, Nintendo cible les « Senior Gamers » avec la DSi XL et ses deux écrans de grande taille et annonce le développement d'une DS 3D qui bénéficiera de la technologie utilisée par Samsung pour ses écrans 3D.


A ce jour, près de 114 millions de DS ont été vendues à travers le monde.

Otakuju - 01 Novembre 2011 - 10:30
Infos rapides
Nom :Nintendo
Pays :Japon
En activité :oui
Création :23/09/1889
Zapping Plates-Formes
console de jeux vidéo : Nintendo 64 console de jeux vidéo : Virtual Boy
Zapping Jeux Vidéo
jeu vidéo : Super Soccer jeu vidéo : Alice au Pays des Merveilles jeu vidéo : The Legend of Zelda: A Link to the Past
Où suis-je ? Accueil >> Nintendo
jeux vidéo - Game Quid
© 2010 - tous droits réservés
Produit par Net Invaders
Nos partenaires
Contacts
Contacter notre équipe